La semaine dernière, Elsass JUG commençait sa rentrée avec une conférence et un atelier agrémentés de deux petites nouveautés qui en a ravis plus d’un ! Si vous voulez passer directement aux photos, rendez-vous sur notre page Facebook.

 

Une première…

Mercredi soir, David Pilato vantait les mérites d’Elasticsearch. Sur les spectateurs, tous n’étaient pas dans la salle ! Eh oui, cette rentrée fut l’opportunité de tester le livestreaming de la Plage pour en faire profiter les absents. Si le système n’est pas encore parfait, nous y remédions en améliorant constamment le service. Pour l’intervention de David, près de 50 personnes étaient au rendez-vous dont 19 téléspectateurs. Certains sont conquis :

Excellente initiative, c’est génial de se retrouver à la plage à distance. – F4EGY

 

Sur le fond, la présentation d’Elasticsearch fut très complète. Ce moteur de recherche indexe des documents d’une rapidité déconcertante. « 30 secondes suffisent pour démarrer un projet » affirme David Pilato. « Quand j’ai découvert Elasticsearch, je n’ai pas dormi pendant une semaine car je me demandais comment une seule personne avait pu créer tout ça » se remémore-t-il. Le moteur fonctionne sur le principe de rivière. Plus précisément, il n’est pas fait pour aller chercher des informations mais pour les récupérer. Décrire le champ de possibilités d’Elasticsearch serait trop long. À lui seul, le motto résume bien la chose : « your data, your usecase ».

Nous vous invitons à visionner le livestreaming et/ou à découvrir les slides de présentations généreusement partagées par David. Sachez que le « technical advocate » envisage de faire appel à sa communauté française Elasticsearch  pour produire et traduire du contenu français sur Elasticsearch. Les adeptes pourront l’aider dans cette tâche 😉

 Visionnez la rediffusion de la soirée (début vers 00:37:00)

Elsass JUG se met à l’Agile.

Afin de préparer l’Agile Tour Strasbourg qui démarre le 17 octobre à l’ECAM Strasbourg , Elsass JUG a créé un groupe Elsass Agile. En ce jeudi 19 septembre, la première réunion portait sur le leadership. Transposant le conte de Pinocchio à la réalité (cassant le charme Disney que nous avons tous pour référence), les 6 participants ont pu échanger leurs idées et leurs expériences pour « devenir un bon manager ». Pierre Parrend, qui animait cette session, explique cette comparaison :

pour devenir un enfant, le pantin pinocchio devait être honnête, courageux et généreux. Pour passer du manager au vrai leader, c’est pareil. à force d’aventures, il prend ses responsabilités.

 

C’est ainsi que la soirée s’est transformée en peercoaching où chacun y va de ses conseils et de ses commentaires pour améliorer le comportement de son voisin. Les différentes méthodes de management sont amenées sur la table. Parmi elles, il y avait le Protocole Phoenix utilisé par la CIA, la stop-doing list de Goldsmith ou encore les séances de Hansei (se blâmer en public). Quand vient l’heure de se quitter, tout le monde conviendra d’une chose : « Pour manager les autres, il faut s’assumer et se manager soi-même ».

Apprenez à devenir un bon manager grâce à Pinocchio.

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Youtube