Jérôme a récemment créé Net Gusto, sa société de conseil et développement web. Faisant preuve de multiples compétences, il gère des projets en prenant compte des besoins du client mais aussi des développeurs auquel il fait appel. Comment se passent les premiers pas cette nouvelle société ? Réponse :

 

1) Tu viens de créer Net Gusto. Peux-tu nous en dire plus ? 

Net Gusto est une société de conseil et développement Web. Notre activité de développement est centrée sur PHP, et toutes les technologies frontend du Web (Javascript/CSS/HTML/…). Nous intégrons des CMS/Frameworks open-source pour la réalisation des besoins Web de nos clients, comme par exemple TYPO3, sur lequel notre expertise est très poussée, ou encore Symfony 2.

jerome photo blogEn complément de cette activité de développement, nous avons une activité de conseil informatique. J’ai fait des études de programmation, puis un master de gestion de projet. J’ai donc une double formation à la fois technique et de gestion. Dans le cadre d’un projet, je peux aussi bien m’adresser aux équipes de développement qu’au client. Je suis donc dans ces deux mondes à la fois, ce qui me permet de superviser tout le déroulement d’un projet, pour éviter les incompréhensions et déconvenues.

Pour imager, c’est un peu comme dans un garage. Quand on y va pour faire réparer sa voiture sans y rien connaître en mécanique, on s’en remet entièrement au garagiste, qui peut être tenté de vous vendre des choses dont vous n’avez pas réellement besoin. En y allant avec une personne de confiance, et qui s’y connait, on a beaucoup plus de chance d’obtenir satisfaction au juste prix. De par ma double compétence, je suis ce tiers de confiance, ma loyauté allant à mon client, et non pas au prestataire.

 

2) Ça sonne un peu comme un travail de titan !

À vrai dire, ayant une vision transversale des projets qu’on me confie, je suis capable d’identifier rapidement les points problématiques ou qui vont le devenir, et de fluidifier ainsi toute la réalisation du projet. Cela fait gagner du temps à tout le monde.

Je n’interviens pas cependant systématiquement des deux côtés développement ou gestion pour un même projet. Selon le besoin de mes clients, je sais trouver la place qui maximisera mon efficacité dans le projet, que ce soit uniquement au conseil, à l’analyse, à la rédaction des spécifications, au développement ou à la recette du projet.

 

3) Comment se déroule ton expérience d’entrepreneur ? 

Mon horizon n’est pas bouché, comme ça peut être le cas en tant que salarié. Les perspectives sont celles que je m’accorde, je suis libre de mes décisions. Cependant, même si je fixe mon propre cap, il me faut toujours trouver des clients. Pour faire face au flot de prestataires et sortir du lot, il faut mettre l’accent sur la qualité, et se faire connaître. Le tout est de gagner en visibilité.

logo-netgusto

 

4) Travailles-tu sur des projets annexes ?

Je réalise un projet open-source de gestion centralisée de calendriers et de contacts, Baïkal. C’est un serveur de calendrier/contact, un peu comme Google Calendar. Mais sa particularité est que les données sont hébergées votre propre machine, et pas confiées à Google. Ainsi, contrairement au service de Google, personne ne récolte vos informations.

En ce moment, l’information personnelle est de plus en plus convoitée et exploitée par de grosses entreprises commerciales qui servent leurs intérêts, pas les vôtres. Je me propose de la préserver.

 De par ma double compétence, je suis ce tiers de confiance

 

5) Quand es-tu arrivé à la Plage ? Y a-t-il des opportunités de travail ?

Je suis arrivé en août 2012. Je cherchais un espace de coworking pour disposer d’un environnement de travail. C’est en participant à l’EdgeFest 2012 que j’ai rencontré Yann Klis, vice-président d’Alsace Digitale. Et me voici.

Je mesure la chance qui est la mienne d’avoir pu trouver un espace de travail attrayant, lumineux, dynamique et convivial, merci Alsace Digitale.

À la Plage, les opportunités de projet sont nombreuses. Il y a un flux permanent de personnes, contacts qui se transforment ensuite en clients. Je dirais qu’à la Plage, la marée est souvent haute, et apporte son lot de richesses pour qui sait se retrousser les manches et reconnaître les opportunités quand elles se présentent.

Jérôme schneider, fondateur de Net Gusto
Netgusto.com  test2     06003950-photo-logo-google-plus

 

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Youtube